Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

Pourquoi cet engagement pour notre ville ?

Bonjour,

Tout d'abord, nous tenions à vous remercier de prendre connaissance de ces quelques lignes.

Cet édito a volontairement été écrit à plusieurs mains pour une meilleure objectivité, une plus grande concertation et in fine, la garantie d'une meilleure efficacité. Ce projet est le projet commun d'une équipe expérimentée.

Nous vous proposons une présentation succincte. Nous sommes chevrotins passés par les bancs des écoles publiques de Chevreuse, présidents d'associations, élu pour Sébastien lors d'un mandat avec Philippe Dugué (Maire 1988-2005), impliqué dans la vie municipale et scolaire, nous avons décidé de rester, de vivre et de travailler dans une ville que nous apprécions.

Chevreuse, cœur du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse (PNR), est un joyau qui bénéficie d'une immense popularité qui dépasse les frontières de la région parisienne. Ce capital "sympathie", que nous envie bien d'autres communes, est un atout indéniable.

Chevreuse est actuellement à la croisée des chemins avec un désengagement financier de l'état. Le futur nous garantira certes plus d'autonomie financière mais elle ne sera pas automatique. Il faudra aller la chercher, la construire, jouer des coudes parmi 51 communes du PNR et négocier avec des acteurs économiques avisés.

La candidature de la municipalité sortante en janvier 2013 à la 1ère vice Présidence de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) s'est traduite par un échec lourd de conséquences. Cela nous isole et nous fragilise alors que nous devrions y avoir un rôle déterminant. L'intérêt général est de mutualiser nos moyens (eau, électricité, travaux, voirie...). Nous nous engagerons à reprendre sereinement le dialogue, rompu actuellement, avec nos partenaires historiques des villes voisines et du Parc Naturel Régional. Rien n'est figé. L'avenir doit s'écrire...dans un esprit positif.

Actuellement parents d'enfants scolarisés à Chevreuse, en activité professionnelle, rompus aux négociations les plus âpres dans un monde économique devenu féroce, nous sommes en mesure d'affirmer que nous avons actuellement tous les atouts en notre possession pour participer d'égal à égal aux négociations qui vont s'ouvrir pour Chevreuse. Nous avons déjà pris contact avec plusieurs municipalités de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) sur des dossiers très sensibles pour l'avenir. Nous tiendrons notre rang avec sérieux, respect, réflexion et discernement.

Tous les sujets vous concernant seront développés sur ce site internet www.chevreuse2014.com afin de vous donner une idée la plus précise et sincère de ce que nous souhaitons pour Chevreuse : impôts, stationnement, circulation, associations, paroisse, commerces, sécurité, vie scolaire, urbanisme. Nos propositions alimenteront, semaine après semaine, ce site internet et seront datées. Il sera ainsi aisé d'attribuer la paternité de projets novateurs et peu coûteux.

Vous l'aurez compris dans ces quelques lignes, nous sommes de par notre âge, notre passé, notre expérience et notre implication dans la vie communale, garants de l'historique de Chevreuse, capable d'établir avec humanité la transmission entre les jeunes que nous rencontrons au quotidien dans les associations et les anciens qui sont la mémoire vivante de Chevreuse. En bref, donner du sens à ce qui nous unis tous : le patrimoine historique, culturel et humain de Chevreuse.

Soyons fiers de notre village. Portons haut et fort les valeurs qui nous ont fait venir ou rester vivre à Chevreuse. Profitons avec sérénité des belles années que nous allons vivre tous ensemble.

Sébastien CATTANEO-DUVAL et Stéphane CHUBERRE

Vous pouvez partager vos valeurs, vos idées, vos expériences et prolonger le débat via Facebook/chevreuse2014 ainsi que par notre adresse e-mail :

electionsmunicipales@chevreuse2014.com

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.