Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2014

2nd LETTRE OUVERTE AU MAIRE DE CHEVREUSE

 Chevreuse le 19 septembre 2014

Monsieur le Maire,

Vous venez de publier dans le Médiéval de septembre un plaidoyer de deux pages destiné à convaincre les chevrotins d’accepter que Chevreuse rejoigne la Communauté d'Agglomérations de Saint Quentin en Yvelines (CASQY) présentée comme l’avenir et qu’elle ne reste pas dans la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) considérée comme un territoire sans perspective.

Force est de constater qu’aujourd’hui votre plaidoyer tombe complètement à plat et va même à contre-courant de l’actualité. Le 28 août 2014, lors de la réunion de la Commission Régionale de Coopération Interrégionale, le Préfet de Région a présenté son projet de schéma territorial. Dans ce projet, un grand ensemble de près de 800.000 habitants serait créé comprenant notamment Versailles Grand Parc, le plateau de Saclay (CAPS), Europ’Essonne, Vélizy mais aussi… la CASQY !

La CCHVC, en particulier Chevreuse
n’est pas concernée par ce projet.

 

zoom Projet de schema territorial par Prefet.JPG

 

A l’heure où de nombreux élus, de même appartenance politique que vous, s’érigent contre ce projet, allez-vous continuer à vouloir imposer aux chevrotins de rejoindre la CASQY ? Voudriez-vous que Chevreuse soit intégrée à ce grand ensemble de 800.000 habitants ? Noyée dans cette énorme intercommunalité avant même d’avoir essayé de travailler avec les communes voisines ?

Voici ce que pensent d’autres élus de la création de ce grand ensemble et de la situation financière de la CASQY (400 M€ de dettes) que vous qualifiez « d’investissement productif » alors même que vous refusez tout endettement dans un but d’investissement pour notre commune ?

  • Monsieur François de Mazières, maire de Versailles et président de VGP : «  D’une part, la CASQY est très endettée et, d’autre part, il s’agit d’une Ville nouvelle ce qui signifie qu’il sera difficile de s’aligner en terme d’urbanisme. », TLN (Toutes Les Nouvelles) du 14/09/2014.
  • Monsieur Michel Laugier, président de la CASQY: « Cela pose aussi un problème de gouvernance. Nos histoires ne sont pas les mêmes. Notre taux d’intégration communale par exemple est de 50% alors que celui de Versailles Grand Parc est de 15% », TLN du 14/09/2014.
  • Monsieur Pascal Thévenot, maire UMP de Vélizy, « Ce qui pose problème aussi, c’est de rejoindre la CASQY (communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines} et ses 400 millions d’euros de dettes », TLN du 14/09/2014
  • Madame Valérie Pécresse, ancienne ministre, députée des Yvelines qui vous a donné l’investiture lors des dernières élections municipales, est citée par le Parisien du 10/9/2014 : « Ce qui nous est proposé est une usine à gaz » et plus loin « l’héritage socialiste, et en particulier le mauvais état des finances de l’agglomération de Saint Quentin. En cas de fusion les bons élèves risquent de subir une hausse de pression fiscale à cause des mauvais ».

Chacun notera que Valérie PECRESSE affirme que les Chevrotins subiraient une hausse de la pression fiscale alors que le Médiéval affirme le contraire : « Les chevrotins ne supporteront pas l’endettement actuel de la CASQY ».

En tant que premier magistrat de la commune, vous avez un devoir d’information vis-à-vis de vos concitoyens. Vous nous parlez de l’étude du cabinet Mazars sur l’intégration de Chevreuse à la CASQY, rendez-là publique ! Elle a été financée par les Chevrotins, ils doivent pouvoir se faire une opinion par eux-mêmes. Contrairement à ce que vous prétendez, vos électeurs et encore moins l’ensemble des Chevrotins ne vous ont pas signé un chèque en blanc pour rejoindre la CASQY puisque votre programme électoral ne le mentionnait pas[1].

Les Chevrotins sont très attachés
à leur identité et à leur territoire.

Pour bon nombre d’entre eux, habiter la vallée de Chevreuse est un choix de vie et ils ont accepté la CCHVC naturellement car elle est à l’image de leur choix. Ajoutons que durant les mois d’été, 300 chevrotins se sont prononcés par voie de signature pour que Chevreuse demeure dans la CCHVC et que d’autres initiatives ont vu le jour pour alerter nos concitoyens.

Si le Préfet venait à confirmer, en février 2015, sa position de ne pas intégrer Chevreuse à la Communauté d'Agglomérations de Saint Quentin en Yvelines, quel serait votre plan B ? S’il existe, vous vous devez également d’en informer tous les Chevrotins.

Avec les grandes incertitudes des schémas territoriaux, il est raisonnable que Chevreuse demeure dans la CCHVC et y prenne toute sa place en œuvrant pour des projets ambitieux. C’est cette vision et cette volonté de travailler de concert avec les communes voisines que défend Chevreuse 2014. Il sera temps, par la suite, d’envisager d’autres schémas territoriaux et des partenariats avec les nouvelles structures intercommunales.

Nous vous demandons donc de prendre le temps de la réflexion et de la concertation dans le respect de tous, de renoncer à l’idée de rejoindre la CASQY et de le faire savoir au Préfet.

Les élus de Chevreuse2014 sont prêts à travailler avec vous dans cette voie.

Pour la liste Chevreuse 2014 : Sébastien CATTANEO, Stéphane CHUBERRE, Sarah FAUCONNIER, Frederic BORGES, Marie-Claude HAUCK

La pétition pour rester dans la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse est toujours d'actualité. Vous pouvez télécharger le bordereau sur le lien suivant :

http://www.chevreuse2014.com/media/01/00/2869725109.pdf



[1] Extrait du programme de la majorité  sur ce sujet: « D’ici 2015, les Préfets de Région dessineront les nouveaux contours des intercommunalités entrainant un changement d’échelle pour nos territoires. Plutôt que de subir ou de craindre, il est nécessaire dès aujourd’hui de préparer ces éventuelles évolutions. D’autres communes du Parc Naturel ont su allier la force de l’identité “Parc” avec l’appartenance à une structure intercommunale importante."

21:40 | Lien permanent