Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2014

APPEL A UN SONDAGE EN LIGNE POUR LA DEFENSE DE LA HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE

Vous avez certainement reçu dans votre boîte aux lettres le communiqué du Président de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC). Jacques Pelletier appelle ainsi à se mobiliser et à répondre à une consultation citoyenne en ligne.

Si vous ne l'avez pas reçue, vous pouvez la consulter en cliquant ici

En effet, l’unité de notre territoire de la Haute Vallée de Chevreuse est mise en danger par la volonté des majorités municipales de Chevreuse et Saint Rémy les Chevreuse de quitter la CCHVC.

Avant le 20 novembre 2014, date à laquelle Saint Lambert a voté son attachement à la CCHVC, la majorité de Chevreuse ne cessait de vanter les mérites de son rattachement à Saint Quentin en Yvelines ( CASQY). Ne pouvant plus prétendre rejoindre ce territoire, Chevreuse s’associe aux prises de positions récentes du Maire de Saint Rémy qui veut rejoindre la CAPS (Plateau de Saclay). On passe ainsi de la CASQY à la CAPS sans aucune explication !

Vouloir maintenant se rapprocher de la CAPS, c’est aussi tourner le dos au Conseil Général des Yvelines qui a tant contribué au financement d’infrastructures à Chevreuse et à Saint-Rémy dans l’intérêt de tous les habitants de la Vallée.

Quelle est donc la logique de ces retournements dans la précipitation ? Territoriale ? Economique ? Environnementale ?

Non, la logique qui apparaît clairement maintenant est que la majorité de Chevreuse veut quitter à tout prix la CCHVC

Quel est l’intérêt de Chevreuse et Saint Rémy de quitter ce territoire au lieu d’être le moteur d’une intercommunalité dynamique ? Leurs deux maires prétendent actuellement ne pas pouvoir prendre de décision dans la CCHVC alors que leurs communes pèsent 37% des voix. Mais que pourront-ils faire dans une grande intercommunalité où ils pèseront 2 à 3% des voix ?

Et surtout ces décisions et revirements se font sans consulter les principaux intéressés : les habitants ! C’est l’avenir de notre qualité de vie et du développement de notre territoire qui est en jeu.

Ne les laissons pas  imposer leurs choix à notre Vallée  sans aucune consultation ! Un Maire ne peut pas prendre de tels engagements en catimini. Les habitants doivent avoir la possibilité de se prononcer.

Nous vous appelons donc à vous exprimer sur le sondage proposé en cliquant sur

www.sondageonline.fr/s/mon-choix-pour-la-vallee

Si vous partagez votre point de vue n’hésitez pas à relayer cette information à vos proches et voisins.

Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

 

18:18 | Lien permanent

16/12/2014

BIENVENUE AU CONSEIL MUNICIPAL

Nous vous informons que Mme Laurence CLAUDE-LEROUX (Résidence Bois de l'Yvette) vient de faire son entrée au conseil municipal du lundi 15 décembre 2014. Bienvenue à elle !

Vignette Laurence CLAUDE.jpg

 

11:32 | Lien permanent

15/12/2014

Réunion du conseil municipal

La prochaine réunion du Conseil Municipal se déroulera le LUNDI 15 DECEMBRE 2014 en mairie à partir de 20h30.

Cette réunion est publique.

11:08 | Lien permanent

11/12/2014

PRESERVONS NOTRE VALLEE DE CHEVREUSE

Bonjour,

Pour rappel, le Préfet de Région propose de créer dans son Schéma Régional de Coopération Intercommunal (SRCI) une agglomération de 800.000 habitants formée de 5 communautés existantes : Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay (CAPS), Communauté d'Agglomération Europ'Essonne, Saint Quentin en Yvelines (CASQY), Versailles Grand Parc (VGP), Communauté de Communes de l'Ouest Parisien. Cette nouvelle intercommunalité devrait voir le jour au 1er janvier 2016 après une phase de concertation sur la proposition actuelle.

 

zoom Projet de schema territorial par Prefet avec CCHVC.jpg

 

Les communes appartenant à la  Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC : Chevreuse, Choisel, Dampierre en Yvelines, Le Mesnil Saint Denis, Lévis Saint Nom, Milon La Chapelle, Saint Forget, Saint Lambert des Bois, Saint Rémy Lès Chevreuse et Senlisse) ne sont pas intégrées pour l’instant à ce projet préfectoral.

La majorité du conseil municipal de Chevreuse, en sa séance du 23 septembre 2014, a adopté la position suivante : «[le conseil municipal de Chevreuse] Emet un avis défavorable au SRCI dans la mesure où la commune de Chevreuse est exclue de ce schéma et confirme sa volonté d’intégrer la communauté d’agglomérations, incluse dans l’unité urbaine de Paris, qui résultera de la procédure de consultation prévue par la loi MAPTAM »

Autrement dit si le Préfet décidait d’intégrer Chevreuse à la communauté de communes de 800.000 habitants, la majorité municipale de Chevreuse serait satisfaite. Cette position avait déjà été affirmée le 17 juin 2011 par la majorité précédente qui s’était prononcée pour rejoindre la Saint Quentin en Yvelines (CASQY) intégrée au grand ensemble dans le projet actuel du préfet.

Mais voilà deux événements sont venus contredire ces intentions de quitter la CCHVC :

·   La CASQY émet un avis en septembre dernier dans lequel aucune commune de la CCHVC ne figure. Ni Chevreuse, Ni Saint Rémy. Chacun appréciera la reconnaissance de notre valeur ajoutée à ce grand ensemble !

·  Le 20/11/2014 le conseil municipal de Saint Lambert vote à l’unanimité son attachement à la CCHVC qui rompt la continuité territoriale entre Chevreuse et la CASQY et ne permet plus à Chevreuse de rejoindre Saint Quentin en Yvelines.

La route du nord vers le grand ensemble via Saint-Lambert coupée, notre majorité se tourne alors vers l’est car de ce côté une nouvelle opportunité de sécession semble s’ouvrir pour elle. La majorité de Saint Rémy lorgne vers l'Essonne et le Plateau de Saclay (CAPS), ce qui ouvrirait la voie de l’est à Chevreuse pour rejoindre la communauté de 800.000 habitants !

Mais si les majorités de Saint Rémy et Chevreuse s’entendaient, elles pourraient alors reprendre la route du nord vers la CASQY via Saint Rémy et Magny. Dans la nouvelle CASQY  St Remy pèserait alors 3,36 % des voix et Chevreuse 2,3 % des voix !

Au Conseil Communautaire de la CCHVC du 01 décembre 2014, le Président a proposé au vote une délibération en trois points, chaque commune et intercommunalité d’Ile de France étant amenée à se prononcer par délibération sur le projet du préfet. La CCHVC y indique :

·   Emettre un avis défavorable au projet de SRCI prévoyant une énorme communauté d'agglomérations de 800.000 personnes

·   Approuver le fait que le Préfet de Région reconnaisse la cohérence territoriale de la CCHVC donc de la Vallée de Chevreuse.

·    Se déclarer favorable à l’intégration de nouvelles communes dans la CCHVC.


Au vote, les délégués chevrotins de la liste du Maire de Chevreuse et les conseillers de la liste du Maire de Saint  Rémy se sont unis pour s'opposer à cette délibération. Leur désaccord porte sur le dernier point de la délibération qui permet l'entrée de nouvelles communes à la CCHVC sans permettre également la sortie de communes !

Les majorités de Chevreuse et Saint Rémy montrent ainsi une attitude de plus en plus sécessionniste vis-à-vis de la CCHVC.

La Vallée de Chevreuse est en danger, les majorités municipales de Chevreuse et Saint Rémy peuvent la faire exploser s’ils sont les seuls à s’exprimer sur ce sujet!

Comment pourraient-elles procéder? En faisant voter dans les conseils municipaux des avis demandant leur rattachement à l’intercommunalité de 800.000 habitants. Ces avis pourraient être repris par le Président d’une grande agglomération, qui ferait voter à la Commission Régionale le rattachement de Saint Rémy et/ou de Chevreuse, et ce, dès janvier prochain. Chevreuse a déjà émis l’avis de rattachement, que va faire Saint Rémy ? Tout ceci se déroule à l’insu de la grande majorité des habitants qui ne sont pas au courant.

Pourtant tous ceux qui voient un avenir commun aux communes de notre territoire, habitants de la Vallée, professionnels du tourisme, de la ruralité, de l'artisanat et du petit commerce de proximité, acteurs de l'environnement, PNR, associations et élus doivent être informés correctement de ce qui se passe et pouvoir donner leur avis. Mais cet avis n’a jamais été demandé.

Pourquoi ne pourrait-il pas s’exprimer
sous la forme d’une consultation citoyenne?

Défendons  l’unité et l’identité historique de notre Vallée de Chevreuse
en nous opposant aux demandes de rattachement

Si vous partagez notre point de vue, merci de faire circuler ce message auprès de vos proches et voisins de la Vallée.

Nous vous rappelons également la création de l'association NOTRE VALLEE DE CHEVREUSE pour défendre nos intérêts et notre choix de vie. Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici.

10:13 | Lien permanent