Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2015

PROCHAIN CONSEIL COMMUNAUTAIRE CCHVC

Le conseil de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC) se réunira en séance publique en mairie du Mesnil Saint Denis le mardi 01 décembre 2015 à 20h30.

16:25 | Lien permanent

16/11/2015

HOMMAGE AUX VICTIMES DES ATTENTATS

En hommage aux victimes des attentats barbares du 13 novembre, un moment de rassemblement et de recueillement est prévu demain, lundi 16 novembre à 12h devant la Mairie de Chevreuse, à l'occasion duquel sera observée une minute de silence.

11:12 | Lien permanent

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL

Le conseil municipal se réunira en séance publique en mairie le lundi 16 novembre 2015 à 20h00

09:59 | Lien permanent

12/11/2015

AUGMENTATION DES IMPÔTS : C'EST 5% POUR COMMENCER EN 2015

Chère Chevrotine, Cher Chevrotin,

L’automne est arrivé. Les feuilles tombent des arbres et les feuilles d’impôts locaux remplissent nos boîtes aux lettres. Le constat est sans appel.

Augmentation des impôts et taxes
de + 5%* à Chevreuse : c’est une réalité !

Cette année, les taxes d’habitation et foncière à Chevreuse ont un goût à la fois amer et salé pour beaucoup d’entre nous. Et ce n’est pas fini.

Dans une étude commandée par la majorité municipale, le cabinet Mazars détaille l’avenir de ces mesures. Nous y apprenons que la majorité municipale de Chevreuse souhaiterait faire subir aux chevrotins

à la fois une augmentation significative
des impôts locaux pour 2016 et 2017

 mais aussi un endettement supplémentaire par habitant.

Ces mesures sont contraires aux promesses électorales du candidat Claude GENOT : ni augmentation d’impôts, ni endettement supplémentaire.

On vous dira que cela est dû à la baisse des dotations de l’Etat (qui étaient déjà prévues en 2014), mais si celle-ci est certes avérée, elle demande justement une gestion plus avisée des budgets municipaux.


ALORS POURQUOI ?

Non, la hausse des impôts locaux sur Chevreuse n’est pas inévitable.

Elle résulte bien de la volonté de la majorité municipale de procéder à deux investissements qu’elle a décidé de mettre en œuvre coûte que coûte et quelle qu’en soit la facture finale : la maison de la petite enfance et la maison des associations.

Si ces deux projets sont à prendre en considération, Chevreuse 2014 conteste la manière dont ils sont mis en œuvre :

  • Ils n’ont, à aucun moment, été présentés concrètement au conseil de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC). Cela aurait pourtant été une opportunité unique de mutualiser avec d’autres communes les coûts de construction mais aussi de fonctionnement.
  • La construction de la maison des associations a été décidée sans que les besoins n’aient été correctement cernés. Très peu (trop peu) d’associations ont été associées à l’élaboration du projet. C’est bien dommage car cela aurait permis de mettre au jour de vraies opportunités associatives !

Nous affirmons que d’autres solutions existent pour des budgets moindres.

Et que dire de la politique sans anticipation sur les logements conduite par Claude GENOT qui a vu Chevreuse perdre son droit élémentaire de préemption au profit du Préfet, avec pour résultat une amende de 136 000 € pour cette année. Comment ne pas relier cette amende à la hausse de nos impôts locaux ?

Oui, la fiscalité continuera de grimper dans les années à venir au regard des projets d’investissements qui paraissent démesurés à l’échelle de notre commune seule et qu’il va falloir financer.

Oui, la fiscalité continuera de grimper dans les années à venir au regard des coûts de fonctionnement et du remboursement de la dette liés à ces projets et qui impacteront fortement le budget.

Oui, la fiscalité continuera de grimper pour les années 2016 et 2017 puis stagnera à l’approche des échéances électorales municipales ce qui n’étonnera plus aucun chevrotin.

 Non, la hausse de la fiscalité n’est pas une fatalité mais est bien le résultat de la politique actuelle de Monsieur le Maire.

Oui, il est encore temps de modifier cette politique aux conséquences irrémédiables qu’il nous impose actuellement. Faîtes le lui savoir.

* +5,27% - Comparatif impôts et taxes 2014 et 2015 : 4 591 000 € en 2014 / 4 833 000 € en 2015

08:54 | Lien permanent