Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

TRIBUNE POUR LE PROCHAIN MEDIEVAL : MARS / AVRIL 2017

A mi-mandat, Chevreuse2014 continue de s’employer pour qu’un minimum de débat démocratique ait lieu dans notre commune et garde son cap pour vous tenir informés des dossiers les plus importants. Nos rencontres régulières avec vous ainsi que les tracts en boîtes aux lettres sont actuellement les moyens les plus efficaces face à une majorité municipale qui tente de nous museler. Le Médiéval est devenu une vitrine d’autosatisfaction avec de nombreuses photos dont l’absence des élus Chevreuse2014 pose question alors qu’ils assistent à la quasi-totalité des évènements chevrotins. Le tout relayé par des tweets et commentaires Facebook qui sont régulièrement trompeurs et parfois inexacts pour une meilleure mise en scène flatteuse.

Cette posture peu habile, qui n’échappe plus aux Chevrotins, devient embarrassante lorsqu’elle s’applique également hors de notre village. Chevreuse en a subi, une première fois, les conséquences lorsque le Préfet des Yvelines a réquisitionné le droit de préemption sur les terrains constructibles après plusieurs mises en garde. Mais elle commence aussi à agacer une majorité de nos partenaires. Le dernier conseil de la Communauté de Communes (CCHVC) en a été une preuve. En l’absence du Maire de Chevreuse, sa 1ère adjointe s’est faite sèchement recadrer par un maire courroucé par autant d’interventions intempestives. Elle s’est ensuite faite désavouer par d’autres élus influents sur le dossier peu argumenté de la fiscalité professionnelle unique.

Vouloir défendre son village nous semble légitime. Le faire avec autant de mépris devient suicidaire. La municipalité de Chevreuse apparaît bien seule et affaiblie alors que son rôle devrait être essentiel et moteur dans cette communauté de communes. Elle perd tout le crédit qu'elle avait en tant qu’ex chef-lieu de canton ainsi qu’une partie de la confiance accordée par les Chevrotins. De quoi méditer la citation « Un jour, j’irai vivre en théorie car, en théorie, tout se passe bien ».

 

15:04 | Lien permanent