Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2018

BILLET D’HUMEUR PERSONNEL SUR LA GABEGIE PUBLIQUE

La réunion publique du 19 juin 2018 à Saint Rémy Les Chevreuse concernant l’aménagement de l’ancienne voie ferrée entre Saint Rémy et Boullay pour 843.000 euros a été houleuse. Pour rappel seul Chevreuse2014 a voté CONTRE ce projet pharaonique accompagné de deux autres élus communautaires pragmatiques. La majorité municipale de Chevreuse dont la maire s’était abstenue avec peu de courage et de conviction.

Durant ce débat, un habitant de Saint Rémy courroucé a indiqué qu’un torrent de boue, en provenance de l’ancienne voie ferrée, venait de se déverser dans sa maison lors des derniers violents orages. Comment ne pas comprendre son désarroi alors qu’on lui propose de bétonner cette liaison douce en pleine forêt pour un montant qui affole les compteurs de la dépense publique.

Plusieurs élus ont été maladroits dans leurs explications peu argumentées mais aussi dans leur comportement méprisant pour défendre ce projet qui ne repose finalement que sur l’obtention d’une subvention politique « amie » qu’il faut absolument utiliser.

En tant qu’élu communautaire, j’ai parfois honte d’être présent aux côtés de certains élus qui n’ont de cesse de prendre leurs concitoyens pour des tirelires en passant leur temps à rechercher des subventions pour des projets qui ne méritent pas une telle gabegie.

Dans le même temps, aucune solution n’est apportée depuis deux ans à des citoyens sinistrés des inondations qui aimeraient que leur vie ne se résume pas au cauchemar de savoir quand se déclenchera le prochain orage. Car avec le réchauffement climatique, les évènements météo dits exceptionnels vont devenir la normalité.

Le monde politique local a parfois de curieuses manières de prioriser les projets que je peine à comprendre.  

Sébastien CATTANEO

16:15 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.