Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2018

FERMETURE DEFINITIVE DE LA BIBLIOTHEQUE ENFANTS : INCOMPREHENSION ET COLERE

Chevreuse2014 souhaite une excellente rentrée à tous les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants.

Le dossier brûlant de cette rentrée scolaire concerne la fermeture programmée de l’espace bibliothèque dédiée aux enfants. Cette décision, prise en catimini, a heurté de nombreux parents d’élèves qui ont fait circuler une pétition lors des fêtes d’école. C’est une atteinte grave à la dynamique de notre village. Aujourd’hui, notre pensée va naturellement à la défunte Sylvaine Bloch, ex responsable des affaires culturelles, qui a tant œuvré pour cet espace. Elle avait compris qu’une bibliothèque pour enfants, c'est un monument à l'intelligence et au partage de la culture et que la lecture reste une des premières clés de la réussite scolaire.

De cette manière, quelle crédibilité accorder à la cérémonie protocolaire municipale de juin dernier pour l’entrée des écoliers en 6ème ? Un discours qui s’appuie sur la richesse de la langue française suivi d’une remise d’un dictionnaire à chaque élève dixit « le plus merveilleux des livres ». Et, dans le même temps, est programmée la fermeture de la bibliothèque pour enfants : des actes peu cohérents avec les mots.

L’argument entendu d’une baisse de fréquentation n’est pas recevable car la majorité municipale n’a de cesse d’appauvrir ce service depuis plusieurs années. Pour mieux le supprimer ? Pourtant un espace enfants, séparé de celui des adultes, est un lieu qu’ils s’approprient à leur rythme et avec leurs codes pour mieux s’épanouir. Les classes maternelles et primaires y viennent régulièrement en ateliers. C’est également un coup rude porté à l’immense succès du salon du livre Lirenval et qui représente un formidable plaidoyer pour la lecture.

Enfin, la piste envisagée d’une médiathèque, un terme qui semble faire moderne mais qui décrit en réalité un espace fourre-tout coûteux et peu fréquenté à l’air généralisé d’internet à domicile et du téléchargement, est peu convaincant. Alors même que de nombreuses familles livrent une bataille au quotidien pour canaliser le temps d'utilisation des tablettes par leurs enfants.

 

 

 

09:42 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.